Deux expériences malheureuses sur le site Web de Voyages-Scnf :

Le 6 juillet 2008, nous devons prendre le train pour les Pays-Bas , petit tour donc sur le site de Voyages-Scnf (je ne mets pas le lien exprès).
Nous choisissons des aller-retours dans la journée pour 4 personnes (2 adutes + 2 enfants), puis nous ajoutons un retour seul pour Grand-Mère. _Pendant une 1/2 heure, nous enchaînons donc 4 recherches successives, le site de la SNCF nous propose des trains une fois, qui n’existent plus la fois suivante, puis nous les reproposent. Nous arrivons à obtenir des tarifs moins cher à 5 qu’à 4. Nous prenons des options, qui disparaîssent puis réapparaissent.
Enfin, au bord du désespoir et de l’exaspération, nous partons rencontrer un guichetier dans une gare, qui nous propose des billets en 1re classe, nous garantit un placement dans un club 4 avec Grand-Mère pas loin, le tout pour 100 euros moins cher que le meilleur tarif trouvé sur le net en seconde.

Quelques jours plus tard, je cherche un aller-retour Paris-Cabourg. Direction Voyages-Scnf. Le site a beaucoup de mal à trouver la gare de Cabourg, ne connaît pas Saint-Lazare avec St, me propose des tarifs week-end à l’aller mais impossible de prendre un voyage retour avec la réduc. Essai en 1re, essai en seconde, que des tarifs plein pot avec impossibilité de se placer (fenêtre ou couloir). Je pose deux options au cas où.
Le lendemain direction un automate : je trouve mes options, dans un dernier espoir, je refais un test de résa, l’automate me propose des trains supplémentaires par rapport au Net, à des prix différents mais je peux me placer. Non mais je rêve !
Du coup, direction un guichet pas loin, où un charmant employé m’explique qu’il reçoit beaucoup de clients déçus du site Internet, que le site génère les 2/3 des ventes de la SNCF, qu’il est pourtant -avec un brin d’ironie- "super au point" et me trouve des places en 1re moins chère que ce que j’ai trouvé en seconde sur le Net, avec placement en isolé.

Conclusion, si vous avez eu le courage de lire jusqu’ici : fini les achats de billets SNCF sur Internet et les automates, vive les guichetiers !

À noter que pour l’avion, c’est pareil : on a des prix équivalents voire moins cher en agence, avec la possibilité de poser des options, d’échelonner les paiements, et de payer en chèques-vacances.