Timon le savait depuis plusieurs semaines : pour le week-end de la Pentecôte 2011, lors de la sortie baptêmes du Gasnev sur le Chalaux, il serait obligé de passer Courtibas, dernier passage IV sur ce torrent du Morvan.

Courtibas, c’est un grand double S avc un bon dénivelé, sans trop de visibilité et en final des rochers sur lesquels on se cogne facilement à la réception, surtout si on ne maîtrise pas sa trajectoire ou si on passe en vrac (sur le dos ou à côté de son flotteur). Les rochers s’appellent les Crocodiles et plus d’un y a laissé un bout de dent ou s’est fait un bon bleu.

Depuis des années que Timon descend le Chalaux en hydrospeed, il a toujours porté [1] pour Courtibas. Là, il fallait qu’il le passe enfin, surtout qu’il a déjà fait des passages bien plus chauds.

Timon passe Courtibas, poussé par Tibo

Poussé par Tibo, il s’est enfin élancé et en sort plutôt satisfait. Bravo mon grand ! et merci Tibo ;-)


[1] porter signifie retirer ses palmes et marcher le long de la rivière sur la rive