Timon devait fêter ses 8 ans avec 4 de ses copains aujourd’hui samedi.

Mais mercredi dernier, il apprend qu’il a un match de hand hyper-important à Achères ce samedi, le 1/4 de finale de la Coupe des Yvelines.

Du coup, changement de programme : on emmène une partie des copains à Achères et l’équipe des moins de 10 ans du Chesnay gagne son quart de finale devant les copains de Timon, impressionnés ! Timon, capitaine, a fait une grosse première mi-temps dans les buts en n’encaissant que 3 buts, alors que ses coéquipiers en marquent 8. En seconde mi-temps, Timon marque quelques buts et Le Chesnay finit par s’imposer par 18 à 8.

Retour au Chesnay, goûter d’anniversaire avec les gâteaux préparés par Valérie et Fantine, distribution de cadeaux et matchs de tennis, de boxe et de bowling sur la Wii.

Le papa d’un copain de Timon nous annonce qu’il a deux places de trop pour le match PSG-Valenciennes du soir-même au Parc des Princes, son fils ainé étant malade.
À 18h30, départ pour le Parc des Princes, les papas étant à moitié enchantés, mais difficile de laisser passer une telle occasion pour les garçons : ils sont fous de joie à l’idée de voir un "vrai" match de foot. Nous les briffons sur ce qu’il pourrait de se passer, pourquoi il y a tant de policiers, nous leur inscrivons notre numéro de portable sur le bras et ne leur lâchons pas la main.

JPEG - 1.8 Mo

Dans le stade, on est bien installés dans la tribune Paris, on sort les sandwichs, achetons de l’eau (les bouteilles sont interdites et confisquées par la "palpation") et le match débute à 20h00.

On est pris entre les chants et les cris de la tribune Boulogne à notre gauche et ceux de la tribune Auteuil à notre droite. Il y a des banderoles critiques et assassines. En face de nous, dans un angle, un petit coin des tribunes est réservé aux visiteurs, avec grillages et filets de protection, impressionnant !

Valenciennes marque en 1er, le public parisien crie "Une équipe à Paris", vénère Pauleta qui égalise en seconde mi-temps.

Au final, à part quelques slogans déplacés à l’encontre des arbitres et des crises de confiance des supporters à l’égard du PSG, nous sommes plutôt rassurés : il a beaucoup plu, l’ambiance était chaude, mais sans événements marquants. On a réussi à se garer pas trop loin dans Boulogne et à 22h30, on est de retour à la maison.

JPEG - 421.1 ko

Timon se souviendra de ses 8 ans ! On remercie encore Franck.