Samedi soir exceptionnel pour Timon : après avoir préparé la fête des 50 ans, nous avons décidé de passer la soirée à Versailles au Village du Rugby pour suivre le 1/4 de finale de la Coupe du Monde de Rugby.

Au programme, Nouvelle-Zélande / France à Cardiff sur écran géant. a France est loin d’être favorite. Si elle veut gagner la Coupe du Monde, elle devra battre les All-Blacks, autant que ce soit maintenant.

Nous y allons avec Alain et Éloi, c’est plus sympa à 4, et en plus, ça fait longtemps qu’on doit se faire un stade à 4. Sachant les ambiances de stade de foot, c’était vers le rugby qu’on devait se tourner. Eh ben ce soir, c’est l’occasion.

On laisse les filles à Garches, on file à Versailles. Vingt minutes de queue au M...o pour grignoter et à 21h05, on arrive Rue de Paris.

JPEG - 19.1 ko

L’écran n’est pas immense mais l’ambiance est chaude, on sent les vibrations du public, c’est vivant, bon enfant. Beaucoup de jeunes, peu d’enfants (Timon est un des plus jeunes). Les gars arrivent à se mettre à la limite des gens debout et assis, ils voient bien et en prennent plein les yeux et les oreilles.

La première période est un peu difficile pour les français, menés 13-0, ils ont raté 9 points. Juste avant la mi-temps, ils mettent 3 points.

En début de seconde période, les 2 p’tits gars arrivent à s’assoir. Alain et moi buvons des bières et discutons avec nos voisins. Certains ne comprennent pas les élans de la foule ("Pourquoi ils crient, y a pas but !", "Mettre en touche, c’est bien ?", "Je comprends rien à votre jeu !"). Sarko, qui apparaît dans les tribunes à l’écran, se fait huer

La tension est à son comble quand les All-Blacks se retrouvent à quelques mètres du camp français. Finalement, 2 minutes avant la fin,à 20-18 pour la France, tout le monde se lèvent. Timon et Éloi ne comprennent pas ce qu’il se passe et ne voient plus rien. Alain et moi les montons sur nos épaules pour qu’ils voient les dernières secondes du match et toute la foule explose de joie au coup de sifflet final.

JPEG - 43.8 ko
Photo tirée d’un téléphone portable

Ambiance des grands soirs dans Versailles, nous rejoignons la voiture garée derrière Rive Gauche.

Une très bonne soirée à 4.

Rendez-vous pour la demi, Versailles promet un écran plus grand car la France a gagné...

MAJ : j’ai oublié de parler de notre coup de fil à Papy le soir même, on lui a parlé tous les 4, c’était super sympa.