Nouvelle rubrique à l’occasion de ce billet : Sur la planète.

Le Round Up, jugé non écolo
“ Monsanto, qui commercialise ce désherbant leader sur le marché mondial, a été condamné en France pour publicité mensongère. L’herbicide était présenté comme « biodégradable », laissant « le sol propre ». [...] le glyphosate, principale matière active du Round Up, est classé « dangereux pour l’environnement » et « toxique pour les organismes aquatiques » par les autorités européennes.”

Lire l’article sur Liberation.fr

On apprend que cette société a été condamnée à 15 000 Euros, uniquement en France. 15 000 Euros, autant dire rien pour une multi-nationale. Et pas d’interdiction de vente ! Dommage ...