Voilà, les 1ers championnats du Monde de Riverboarding/Hydrospeed sont terminés. Pour mémoire, ils se sont déroulés en Indonésie, West Java, sur la rivière Citarum, rivière réputée la plus polluée du monde, du 6 au 10 novembre 2013.

Nous avons été accueilli par des indonésiens souriants et prévenants, et nagé avec des athlètes du monde entier, parmi les enfants, au milieu des cocotiers, des bananiers et des singes, dans une eau chaude et relativement propre, le tout sous un climat chaud et humide (entre le décalage horaire de 6h, la fatigue et le climat, les deux premiers jours ont été durs) et nous n’aurons vu la pluie qu’une nuit (mais quelle pluie !).

Le programme était intense :

  • Jour 1 - cérémonie d’ouverture et entraînement
  • Jour 2 - 2 manches de slalom, 14 portes dont 5 rouges, un seul compétiteur à la fois sur le bassin, la seconde manche avec départ du moins bon temps au meilleur ;
  • Jour 3 - Boardercross, avec 3 portes rouges (sauf pour les juniors), tout le monde a fait entre 2 et 4 descentes.
  • Jour 4 - Freestyle en descente sur 2 vagues, les finalistes ont fait 7 tours !
  • Jour 5 - Endurocross avec départ debout en lignes sur la berge, moins de 20 minutes pour les plus rapides, dans certains cas, la compétition s’est jouée dans les derniers mètres avant la ligne d’arrivée. Puis cérémonie de clôture, soirée et remise des trophées.
JPEG - 2.5 Mo
Randi Roswenda

Ensuite, certains sont restés sur Bandung pour faire d’autres rivières, d’autres sont partis sur Bali, d’autres sur Jakarta et les derniers sont rentrés directement.

Au cours de ces championnats du monde, nous avons rencontré plusieurs personnalités (gouverneur et vice-gouverneur de la province, responsable environnement, ...). Tous ont conscience du problème de la Citarum et ils ont mis un point un programme ambitieux de dépollution de cette rivière au fil des ans. L’objectif est de nettoyer et d’assainir km par km la rivière. À noter que plusieurs d’entre nous ont bu de l’eau de cette rivière et nous n’avons pas été malades (pas plus que lors d’un voyage en pays exotique).

JPEG - 212.7 ko

Les français reviennent avec beaucoup de médailles et 6 trophées :

  • Or, argent, bronze en Slalom Femme et Homme
  • Or, argent, bronze en Boardercross Femme et Homme
  • Argent, bronze en Freestyle Femme
  • Or, argent, bronze en Endurocross Femme et Homme
  • Trophées Or, argent, bronze en Femme et Homme
JPEG - 57.4 ko

Toutes les médailles et trophées Junior reviennent aux Indonésiens. Les autres médailles de Freestyle sont pour les Indonésiens et la médaille d’or Freestyle Femme est pour une américaine.

Bravo à tous les français et particulièrement Marine, Aude, Adeline, Bob, Tristan et Gaultier.

JPEG - 108.4 ko

Ce qu’on pourra retenir :

  • très bonne performance des français qui augmente la crédibilité de ces championnats du monde
  • très bonne organisation des indonésiens, réactifs et attentionnés
  • énormément de bénévoles qui ont déployé une énergie incroyable
  • les 15 athlètes français, malgré la suprématie de leurs champions ont gardé un très bon esprit, sur l’eau et hors de l’eau
  • beaucoup d’échanges, de rencontres et déjà des rendez-vous pris
  • beaucoup de discussions sur la matériel, les flotteurs mousse de compétition ont fait sensation
  • plusieurs nageurs français ont sorti les bras (c’était autorisé)
  • découverte pour la plupart des nageurs français du freestyle et du boardercross
  • découverte pour la plupart des nageurs français du départ en ligne en endurocross (descente)
  • découverte pour la plupart des nageurs français du slalom avec un seul athlète sur le bassin : plus long mais aucune gêne possible
  • les planches plates sont beaucoup plus efficaces pour le freestyle
JPEG - 54.9 ko

Prochaine étape : les championnats du monde de 2015, certainement au Guatemala en octobre, avec Max comme organisateur principal, toujours avec le soutien de Josh et de FaceLevel Industries.

Je sais que beaucoup d’autres nageurs français auraient souhaité venir en 2013, mettons toute notre énergie dans la préparation de 2015, avec plus de pays et plus de nageurs.

Ces rencontres ont apporté beaucoup de bonnes choses et quelques questions :

  • un championnat du monde tous les 2 ans semble raisonnable, si possible sur un continent différent à chaque fois ;
  • il est temps de monter une vrai association internationale de riverboarding ;
  • faut-il abandonner le nom d’hydrospeed au profit de riverboarding ?
  • faut-il distinguer les compétitions de freestyle des autres ?
  • prévoir des portes plus larges pour le boardercross ?
  • ne pas mettre de portes rouges pour le boardercross ?

Et enfin, à titre personnel, j’ai reçu un double hommage de Josh et des Indonésiens, et une carte de remerciement signée de chacun des membres de la délégation française. C’était bon de revoir de vieux amis (Charl, Josh, Denis, Erika, ...) et d’en rencontrer enfin d’autres croisés sur Internet. J’ai pris beaucoup de plaisir à promouvoir et co-organiser ces championnats du monde.

JPEG - 188.3 ko

Je tenais à remercier l’ensemble des nageurs français qui ont accepté de me suivre dans cette aventure. J’avais écrit : "la compétition sera belle, le voyage magique et ce moment de confrontation et de partage inoubliable". Je pense qu’on est delà de nos espérances.

Voici une vidéo faite par notre mascotte Marine (elle est passée par Bali), quelques modestes photos de moi pour vous donner envie et un lien vers une belle galerie de photos http://galleries.mcall.com/gallery/...

salam sejajar


Portfolio