Ca y est ! Le congrès a enfin inscrit dans la Constitution l’article suivant « Nul ne peut être condamné à mort ».

La peine de mort est anti-constitutionnelle en France (voir La peine de mort et la constitution en France).

Par contre, le chef de l’État reste quasi-intouchable :-(