Voici un bel exemple de résiliation de lettre à destination d’un FAI (Fournisseur d’accès à Internet) éditée par l’UFC Que Choisir.

Le cas est le suivant : ma maman avait un abonnement chez Tiscali, devenu Alice qui est racheté par Free. S’ensuivent un changement d’adresse email forcé par Tiscali, un changement de modem et une perte de la qualité de la prestation. Au final, la télévision ne fonctionne pas, le téléphone crachote et Internet s’essouffle. Malgré plusieurs appels aux services techniques, interventions de techniciens sur place, échange de modem, elle a fini par changer de FAI et demander conseil à son association locale UFC.

Cette lettre est bien sûr beaucoup plus percutante si elle est envoyée par une association de consommateurs, la seule compensation demandée, légitime, étant d’adhérer à ladite association.

La lettre donne ça :

Ville, le date du jour

Concerne :
Nom et adresse de l’abonné

V. Réf. : n° d’appel : le téléphone de l’abonné
N. Réf. : référence

Objet : résiliation

RECOMMANDE AR

À l’attention du Service Consommateurs

Madame, Monsieur,

Malgré de très nombreuses réclamations auprès de vos services techniques, notre adhérent(e), Madame X n’a jamais pu obtenir une ligne téléphonique et une liaison télévision en état de marche, seule une liaison internet poussive fonctionne. La profession de journaliste de notre adhérente réclamant un matériel performant, elle est amenée à vous demander la résiliation de son abonnement.

Il est bien évident que, non seulement vous ne lui facturerez pas de frais de résiliation, mais qu’en plus nous vous demandons de lui rembourser sept mois d’abonnement (34 x 7 = 238 €) et 400 € de préjudices professionnels.

En espérant que ce différend ne prendra pas une tournure contentieuse que nous serions dans l’obligation de conseiller à Madame X, si une réponse positive n’était pas donnée à la présente, sous huit jours, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos salutations distinguées.

Que Choisir, dans sa lutte contre les abus des FAI ne regrette qu’une chose, que l’action de groupe ne soit pas possible et appelle à signer un appel pour l’action de groupe sur http://www.ensemblenjustice.org.