Cela fait très longtemps que je pense à me mettre à la domotique. Objectifs : automatisations, économies d’énergie, sécurité des biens et des personnes à la maison.

Pendant très longtemps, la domotique paraissait inabordable techniquement (surtout en appartement et sans construire) et financièrement. Ces dernières années, un PC allumé en permanence semblait obligatoire, pas top au niveau économies. La donne semble changer, puisqu’on trouve de plus en plus d’acteurs sur le marché : constructeurs, équipementiers du BTP, boutiques spécialisées, surfaces de bricolage, et même opérateurs de téléphonie, qui proposent des solutions sans fil à base de box consommant entre 1 et 6W en veille.

Sur le net, il y a de plus en plus de sites, de magasins en ligne et de blogs, mais pour moi, l’incontournable est celui de Cédric, Maison et Domotique.

JPEG - 49 ko
Karotz
Le notre s’appelle Zouzouille !

Premier investissement : un Karotz, qui amuse les enfants et énerve un peu Valérie, même si je le trouve plutôt compatible WAF (Wife Acceptance Factor), terme un peu sexiste qui désigne le niveau de compatibilité d’un objet avec une personne du sexe féminin.

Je m’éclate avec quelques applis, un compte pushingbox.com, un crédit de SMS chez OVH et Notifry sur Android.

Prochaine étape : une box spéciale Domotique. J’étudie toutes les solutions depuis quelques mois et j’avoue que le tableau comparatif de Maison et Domotique va beaucoup m’aider. Mon choix pour le moment ? Entre une Eedomus et une Zibase 2, deux solutions françaises.

À suivre ...