Entre trois blocages successifs d’un convoi de déchets nucléaires vers la Russie, GreenPeace relance sa campagne contre le le thon rouge.

Le thon rouge, menacé de disparition

On pêche le thon rouge en Méditerranée depuis 5 000 ans. Selon les scientifiques, depuis les années 1980, l’espèce est décimée : le nombre de thons rouges a diminué de 80 %. C’est donc une espèce menacés. Il faut la protéger d’urgence. Sur-pêche et commerce international sont les principales causes de la mort du thon. Les thons pêchés sont engraissées dans des cages en Méditerranée, puis exportés, essentiellement vers le Japon (plus de 80 % de la consommation mondiale).

JPEG - 66.9 ko
Cet homme est en train de tuer le thon rouge
http://www.greenpeace.fr/thon-rouge/

Pourquoi se mobiliser maintenant ?

Du 13 au 25 mars 2010 se tiendra la Convention Internationale sur le commerce d’espèces de faune et de flore menacées d’extinction (Cites), au Qatar. La Cites rassemble 175 pays et veille à ce que le commerce international d’animaux et de plantes sauvages ne menace pas la survie de leurs espèces.

Agissez maintenant !

La France a une position déterminante dans les négociations de la Cites, c’est un des premiers pays pêcheurs européens. Or Bruno Le Maire, ministre de l’Agriculture et de la Pêche, demande un classement en annexe 2, ce qui permettrait seulement de réguler le commerce international, sans l’interdire. Faites passer le message à Bruno Le Maire en cliquant ici.

Vous pourrez envoyer un mail, un fax ou passer un coup de fil au ministre, genre :

"Monsieur le Ministre,

Je vous envoie ce courrier afin de vous faire part de ma plus vive inquiétude.

La France, un des premiers pays pêcheurs européen de thon rouge, a une responsabilité centrale dans la préservation des espèces qu’elle exploite. J’ai appris que, selon les dernières estimations scientifiques, au cours des 20 dernières années, la population de thons rouges adultes en Méditerranée a diminué de 80%. C’est une espèce menacée de façon imminente d’extinction. Pour sauver le thon rouge de la disparition, il faut prendre des mesures d’urgence, efficaces et sans délai.

La principale cause du déclin dramatique de la population de thon rouge est le commerce international, responsable de la surpêche. Ces thons sont en effet ensuite mis en cage, engraissés et destinés à l’exportation, notamment vers le Japon.

C’est pourquoi je vous demande avec la plus vive insistance d’agir en faveur de l’interdiction du commerce international de cette espèce, et donc de soutenir le classement du thon rouge en annexe 1 de la Cites, sans condition et sans délais d’application. La prochaine réunion de cette convention se tiendra en mars prochain, à Doha au Qatar : c’est une occasion historique de sauver le thon rouge.

La France doit se montrer à la hauteur des enjeux, et se comporter en leader au niveau européen. La proposition de classement en annexe 1 de la principauté de Monaco doit être soutenue par la France, mais aussi par les 27 états membres de l’Union européenne pour peser dans les négociations entre les 175 pays de la Cites. Une prise de position claire de La France en faveur de l’annexe 1 ne pourra que donner l’exemple, d’abord au niveau européen.

En vous remerciant par avance de l’attention que vous accorderez à ma demande et à la sauvegarde du thon rouge, veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma considération distinguée. "

Plus d’infos sur les Fiches Thématiques de GreenPeace.

La question est "Comment s’assurer qu’un resto japonais ne sert pas du vrai thon rouge ?" même si 80 % de la pêche part au Japon notamment pour la confection des sushis.

MAJ :

Vu sur Que Choisir :

" Plusieurs enseignes de la grande distribution (Auchan, Carrefour, Casino), des restaurateurs et non des moindres, par exemple les grands chefs des Relais et Châteaux, ont annoncé qu’ils cessaient de proposer du thon rouge à leurs clients."