À méditer : la plus écologique des énergies est celle que nous ne consommons pas.

Concept intéressant qu’on peut transposer sur l’habitat. Ainsi, une maison passive consomme moins de 50 kWh par m2 et par an et une maison à énergie positive.