En quinze jours, j’ai reçu deux courriers postaux pour le RIPH, le Rassemblement International pour la Promotion de l’Hydrospeed :

  • la première en recommandé avec accusé de réception provenait du Conseil d’Etat et m’annonçait que le recours formé par le collectif de 12 associations qui s’opposent à la construction du barrage sur le Rizzanese en Corse était rejeté. Dommage ! Il est encore temps de se battre, regardez sur EauxVives.Org. Une lettre du Conseil d’Etat en AR, ça impressionne mais la nouvelle est mauvaise.
  • la deuxième est arrivée aujourd’hui, elle émane de Trademark Publisher, société basée à Vienne en Autriche, dont je ne donnerai pas l’Url et voici pourquoi : cette société propose un "contrat de publication de marque" qui ressemble bigrement à un enregistrement de marque, le tout pour la modique somme de 587,00 Euros. Il y a de quoi berner plus d’une personne.

Pourquoi douter ?

  1. Parce que le prix est exorbitant pour une hypothétique publication de 3 ans ;
  2. Parce que le site de Trademark Publisher n’est pas du tout à la hauteur de cette somme ;
  3. Parce que le document est trompeur et induit fortement en erreur ;
  4. Parce qu’on trouve déjà des sites qui donnent des informations sur les marques ;
  5. Et enfin parce que l’INPI elle-même met en garde contre ces pratiques et en particulier cette société

Voir aussi ce belle explication sur le site de CIMBAT, trouvé grâce à Google.

JPEG - 34 ko