Depuis que j’ai mon FZ50, je fais quelques essais en photo.

Richard, Le Daron, m’a gentiment fait remarquer que mes portraits étaient souvent centrés. Je lui ai dit que je connaissais effectivement la règle qui consiste à décentrer le sujet, mais que je la prenais pour une mode.

Il s’avère que cette règle a un nom, la règle des tiers, et qu’elle semble jouir d’une double justification, picturale et physiologique.
Cette règle s’applique non seulement sur les portraits, mais aussi sur les paysages. On parle de lignes de force et points chauds.

Pour revenir sur les portraits, il semble que le mieux est de mettre un oeil sur un des points chauds et de laisser du champ si le regard porte sur le côté. A choisir, il faudrait placer le sujet plutôt à gauche pour respecter le sens de la lecture (les photographes arabes font l’inverse ?).

A découvrir sur L’Internaute, en particulier ici avec exemples à l’appui.

Promis Richard, je vais faire attention, au moins lors de la retouche sur PC |-)