On écrit au « dépend de », « aux dépends de », « au dépens de » ?

La réponse : aux dépens de.

Explication :

« Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le nom dépens appartient à la famille du verbe dépenser (du latin dispendere qui a le sens de « partager »), et non à celle du verbe dépendre (du latin dependere qui a le sens de « se rattacher à »). C’est pourquoi il n’y a pas de d à la fin du nom dépens. »

Et toujours au pluriel, il suffit de se rappeler de l’expression "à mes dépens" et de penser "à mes frais".

À lire sur http://www.cce.umontreal.ca/capsule..., du Centre de communication écrite, dont l’objet est de « Développer vos compétences en français et en rédaction ».

« Le Centre de communication écrite de l’Université de Montréal a la responsabilité de mettre en œuvre la Politique de la maîtrise de la langue française dans les études adoptée en 2001. »

Trop forts ces québécois !